Free Cash Flow (FCF)

Publié le par Y. AUFFRET

Le flux de trésorerie "libre", comme son nom l'indique, est l'argent qui reste dans les caisses de l'entreprise après avoir payé les salaires, les impôts, provisionné charges et amortissements divers et après avoir décaissé les investissements qui maintiennent l'outil industriel, le CA et la position concurrentielle et les liquidités nécessaires au Besoin en Fond de Roulement (BFR).

 

Cet argent disponible est en général utilisé de deux manières : en investissant dans la croissance (interne et/ou externe) et pour un retour à l'actionnaire, sous forme de dividendes et/ou de rachats d'actions. Il peut aussi tout ou partie être gardé en réserve pour une utilisation ultérieure, venant ainsi gonfler la trésorerie disponible (cas de Bénéteau (BEN)).

 

Le Free Cash Flow (FCF) mesure réellement la création de richesse par l 'entreprise, plus que les bénéfices qui peuvent être biaisés par des éléments comptables extraordinaires. Plus le FCF est élevé, régulier, et prévisible, plus les sociétés en bénéficiant vont être valorisées à des multiples élevés (Ex :BioMérieux (BIM)). La combinaison idéale est une compagnie nécessitant peu d'investissements et générant par ailleurs d'abondantes liquidités (Ex : Thermador Groupe (THEP), Randstad (RAND), etc.).

 

Le FCF n'est pas toujours simple à calculer de façon précise, car il faut différencier dans les flux d'investissements (l'argent qui sort), ce qui relève de l'investissement de maintenance, de ce qui relève de l'investissement de croissance (nouveaux produits, nouvelles capacités de production ou de stockage, etc.).

 

Quoi qu'il en soit, le tableau des flux de trésorerie des états financiers consolidés du rapport annuel nous donne des éléments.

 

On part ainsi des flux de trésorerie opérationnels générés par l'activité (qui tient compte de la variation du BFR) et on soustrait la part des flux d'investissements qui correspond à l'investissement courant. Et c'est tout.

 

La difficulté est précisément de déterminer le montant de cet investissement de maintenance. C'est à ce moment que la connaissance de l'entreprise et de son modèle économique devient précieuse.

 

A bientôt.

Publié dans Boursacadémie

Commenter cet article